Les types de piercings et leur origine

Publié le par Lorent Noel

Il est difficile de définir précisément et avec une certitude absolue les premières apparitions du piercing. Les Esquimaux et les Égyptiens semblent avoir pratiqué le piercing (découverte de bijoux en or pour les oreilles).

On retrouve enfin des traces de piercing de la lèvre inférieure en Amérique du Nord et du Sud et en Afrique, mais aussi en Nouvelle-Guinée, en Australie, en Inde et en Indonésie.

En réalité, chaque type de piercing a une histoire différente.

On peut en fait classifier les piercings en familles ou types, selon la partie du corps où est implanté le bijou.
Les piercings faciaux concernent le visage, les piercings corporels, comme leur nom l'indique aussi, le reste du corps, à l'exception toutefois des piercings génitaux (masculins et féminins), qui constituent une famille à part entière.
Enfin, les piercings de surface ont la caractéristique de traverser une zone plane de peau de part et d'autre et peuvent se pratiquer sur toutes les parties du corps.
À l'exception du piercing de l'arcade sourcilière, que l'on pourrait qualifier de "moderne", quasiment tous les types de piercings existant aujourd'hui ont une histoire.

Les origines des différents piercings sont aussi lointaines que différentes les unes des autres. La pratique est toutefois loin d'être anodine, et très souvent une signification religieuse ou sacrée est associée à l'acte.

Publié dans piercing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article